Tout au long de l’année, le CIRFIP organise des rencontres ouvertes à tous. N’hésitez pas à vous joindre à nous.

Colloques de la Nouvelle Revue de Psychosociologie

+

La prochaine matinée de colloque présentera le numéro 24 de la Nouvelle Revue de Psychosociologie, intitulé « les anxiétés contemporaines ».

Inscription ici, de préférence avant le 5 Mars.

 

Nous désignons par « anxiétés contemporaines » le malaise éprouvé par plusieurs sujets à propos d’évènements sociaux vécus comme porteurs de dangers incontrôlables : les attentats terroristes, les dérèglements climatiques, les détresses liées à la précarisation, à l’exil ou à l’exclusion, les dérégulations de la vie économique, les manipulations du génome humain ou les dangers de l’intelligence artificielle…Ces différentes sources d’anxiété entrent en résonnance les unes avec les autres, mettant le sujet à l’épreuve de son impuissance et de sa culpabilité.

D’un côté, l’anxiété peut être considérée comme un invariant anthropologique qui n’a rien de spécifiquement contemporain, de l’autre, les objets entre lesquels elle circule disent le contemporain : comment penser cette relation psycho-sociologique.

Une lecture du contemporain à partir de l’affect de l’anxiété permet-elle de saisir ce que l’époque et ses circonstances particulières impriment en nous en tant que sujets sociaux ? Les manières dont nous faisons société traduisent-elles les anxiétés spécifiques par lesquelles les époques se différencient ?

Ce colloque mettra tout d’abord en dialogue une approche historique et une approche psychanalytique des anxiétés puis nous ouvrirons la réflexion à l’action et aux efforts des collectifs sociaux pour penser, transformer ces situations anxiogènes et reprendre l’initiative. Nous nous attacherons en particulier à explorer les voies par lesquelles les acteurs sociaux tentent de répondre aux dérèglements climatiques et environnementaux.

 

Le colloque aura lieu Samedi 24 Mars 2018, de 9h à 13h, à l’ESCP Europe, 79 Av. de la République à Paris. Une participation sur place est prévue, de 10 € (5€ pour les étudiants, personnes en recherche d’emploi et Cirfipiens).

 

Programme détaillé : NRP24- Programme Colloque Anxietes Contemporaines

 

Pour vous inscrire, de préférence avant le 5 Mars, voir le formulaire en cliquant ici. Cette inscription est nécessaire en amont du colloque. Merci de vous munir d’une pièce d’identité pour l’accès sur place.

 

En cas de difficulté, nous contacter par email : colloque-nrp@cirfip.org

 

 

Colloques précédents :

Vous pouvez retrouver ici (au format .zip) les programmes des colloques de présentation pour les revues n°5 à 20.

Et ici le programme du colloque de 2009 : Un demi-siècle de psychosociologie, héritages et perspectives

 

Les conférences du CIRFIP

+

Écrire et publier la recherche et l’intervention psychosociologiques

 

Dans un monde complexe où l’urgence de penser en lien avec l’action se fait de plus en plus évidente, les objets et les approches des psychosociologues sont des appuis indispensables à faire connaître au plus grand nombre.

Le cycle de conférences sera consacré cette année aux publications récentes de chercheurs psychosociologues et cliniciens en invitant leurs auteurs à présenter leurs ouvrages ainsi que leurs réflexions sur l’écriture et la publication.

 

Coordination : Clarisse Lecomte

 

Les conférences ont lieu de 18h30 à 20h30 à l’ESCP Europe, 79 Avenue de la République, 75011 PARIS – Métro Saint Maur (Amphi Percepied)

 

L’entrée aux conférences est gratuite sur réservation inscription par mail auprès du secrétariat : contact@cirfip.org.

 

Pour télécharger le programme, cliquer ici

 

Le 12 Mars 2019

« En quête de sens. Voies de la connaissance » dAndré Lévy

paru en 2018 aux éditions L’Harmattan

« En ce siècle d’incertitudes croissantes, la question du sens revêt une particulière acuité. Qui sommes-nous ? Que devons-nous faire pour répondre à notre devoir d’homme libre parmi les hommes ?

Récusant celles proposées par les religions, philosophes et scientifiques ont voulu de tout temps rechercher des réponses à ces questions en élaborant des connaissances avec la seule force de l’esprit. Les chercheurs en sciences humaines se sont inscrits dans cette perspective, tout en adoptant des voies diverses. Leur parcours fut difficile. Dans l’obligation de faire des choix, de concilier l’inconciliable, l’éthique des chercheurs a souvent été mise à l’épreuve. Ils ont néanmoins réussi à multiplier les découvertes, parfois relatives et incertaines mettant en évidence la nécessité de ne jamais cesser de questionner les convictions les plus ancrées.

Tout comme le sens, la connaissance ne se donne pas, elle se construit. Elle est une astreinte, une exigence, une tension permanente et ne s’éprouve que partagée. Le présent ouvrage intéressera tous ceux qui, entre incertitudes ou tyrannies du sens, ont le désir de comprendre des situations aujourd’hui de plus en plus complexes, et les défis qu’elles imposent. »

 

André Lévy, ancien professeur des universités, Président d’honneur du CIRFIP

 

Discutante : Florence Giust-Desprairies, professeur émérite des universités, Présidente d’honneur du CIRFIP

 

 

 2 Avril 2019

« Le polyhandicap : entre reconnaissance et déni d’altérité » de Frédéric Blondel et Sabine Delzescaux

paru en 2018 aux éditions Erès

« Est-il possible qu’une vie en apparence aussi démunie que celle des personnes polyhandicapées, vulnérables et dépendantes (trauma crânien, maladie d’Alzheimer, etc.) puisse valoir la peine d’être vécue ? Telle est la question qui ne cesse de hanter l’imaginaire des personnes dites valides et qui pèse comme une épée de Damoclès sur la vie des personnes polyhandicapées.

La qualité de l’accompagnement reste fondamentalement tributaire de la capacité des aidants à se socialiser à ce type de publics et à surmonter les sentiments a priori négatifs que ceux-ci ne manquent pas de susciter. À travers les multiples entretiens réalisés avec les soignants et les proches de personnes polyhandicapées, les auteurs montrent, en effet, que la socialisation à ces altérités extrêmes permet de réduire le risque de la « tentation souveraine » qui assujettit les personnes dépendantes à la puissance du système de soin normatif et à l’arbitraire de la conception de l’aide. En mettant en évidence les enjeux de l’accompagnement des personnes les plus vulnérables dans le champ de la dépendance et la nature du travail qui le sous-tend dans les structures de soins, ils apportent leur contribution aux débats autour de la vulnérabilité sociale, de la Loi Léonetti et des directives anticipées. »

 

Frédéric Blondel, sociologue maître de conférences, Université Paris 7 Denis Diderot

 

Sabine Delzescaux, sociologue maître de conférences, Université Dauphine

 

Discutant : Professeur Thierry Billette de Villemeur

 

 24 Avril 2019 « Clinique en sciences sociales. Sens et pratiques alternatives »,

sous la direction de Isabelle Fortier, Sophie Hamisultane, Isabelle Ruelland, Jacques Rhéaume et Salim Beghdadi.

À paraître en mars 2019 aux éditions Presses de l’Université du Québec

 

Une clinique en sciences sociales dans des contextes internationaux : au Québec et au Brésil

« Faisant le constat des défis et de la perte de sens qui caractérisent notre époque, peut-être avons-nous besoin, plus que jamais, de la contribution d’une approche clinique dans les sciences sociales, tant au niveau de la recherche, de la formation que de l’intervention, dans la visée d’un mieux vivre ensemble, aussi utopique qu’elle puisse sembler? Cette visée implique à la fois la nécessité de comprendre les nouvelles formes d’aliénation du sujet et leurs articulations aux enjeux et transformations systémiques, l’urgence de rendre compte des résistances et des pratiques alternatives pour mieux les divulguer et les aider à se fédérer, ainsi que d’offrir du support et un accompagnement à une réappropriation de soi émancipatrice pour les individus et les collectifs.

Cette conférence sera l’occasion de présenter l’ouvrage « Clinique en sciences sociales : sens et pratiques alternatives » constitué de contributions de nombreux collaborateurs, notamment du Québec et du Brésil témoignant de la vivacité et de la nécessité de cette approche dans différents contextes internationaux. »

 

Sophie Hamisultane, professeure associée, Département sociologie de l’Université du Québec à Montréal, membre du CA du CIRFIP

 

Jacques Rhéaume, Professeur émérite, département communication sociale et publique, Université du Québec à Montréal. Membre du CIRFIP

 

Discutante : Rose-Myrlie Joseph, Docteure en sociologie, Université Paris 7

 

 

15 Mai 2019

« S’engager pour accompagner. Valeurs des métiers de la formation » de Mireille Cifali

paru en 2018 aux éditions des P.U.F.

« La part de l’engagement dans la formation, qu’il s’agisse de former ou de se former, est essentielle. Engagement dans le savoir, la parole, la voix et les techniques, engagement corporel jusque dans les maladresses. Prendre des risques, se maintenir dans un processus de création jour après jour à côté des habitudes, des habiletés, des capacités et même des compétences.

Pour accompagner et parfois résister, un engagement dans le savoir est-il en effet souhaitable ? Être concerné, soi, par le savoir transmis ? Attentif à l’autre à qui l’on s’adresse ? Mireille Cifali répond à ces questions par l’affirmative. Pour un formateur sont alors dessinées l’articulation fragile entre théories et pratiques, ainsi que la place indispensable réservée à un travail éthique. C’est sur son expérience de clinicienne de la formation qu’elle s’appuie pour transmettre les valeurs à l’origine de dispositifs où penser est une joie, où se former est un surcroît d’être autant que de savoir. »

 

Mireille Cifali, professeur honoraire de l’université de Genève,

 

Discutante : Clarisse Lecomte Maître de conférences associés, Université Paris 7 Denis Diderot, membre du  CA du CIRFIP, Psychosociologue du Centre ESTA

 

17 Juin 2019

« A la rencontre d’adolescent.e.s dans des environnements incertains. Ecoutes croisées« 

sous la direction d’Antoine Kattar paru en 2018 aux éditions L’harmattan.

Cette conférence nous permettra de présenter l’ouvrage collectif : « À la rencontre d’adolescent.e.s dans des environnements incertains. Écoutes croisées » rassemblant les contributions des intervenants, enseignants-chercheurs et praticiens sur la thématique de l’adolescence contemporaine en lien avec la question de ses environnements. Cet ouvrage renouvelle la réflexion sur la manière dont les adolescents et les adolescentes d’aujourd’hui tentent de garantir la continuité de leur sentiment d’exister quand ils.elles sont confronté.e.s à un environnement qui vacille. Par ce travail collectif, nous cherchons à identifier la manière dont les adolescent.e.s qualifient leur environnement actuel. Quelles sont leurs angoisses à l’œuvre ? Qu’est-ce qui pèse sur eux dans la réalité de l’environnement et peut se heurter à leurs peurs fantasmatiques ? Comment aller à leur rencontre tout en se laissant surprendre par eux ? Comment les accompagner pour leur permettre de ne pas laisser les affects et surtout les affects d’angoisse les désorienter jusqu’à les conduire à rompre leurs liens avec les institutions ? Selon des approches singulières, nous tentons de proposer des hypothèses sur la positon possible des professionnels dans l’accompagnement des adolescent.e.s et les manières de leur ouvrir le monde pour qu’ils.elles y prennent place.

 

Antoine Kattar, professeur des Universités en sciences de l’éducation, Université de Picardie Jules Verne, Psychosociologue clinicien, membre du CIRFIP

 

Discutant : Patrick Geffard, Maître de conférences, HDR, Université Paris 8

 

 

 Programmes des cycles précédents :

2018 : La transmission dans l’intervention psychosociologique, entre ruptures et continuités

2017 : La dimension institutionnelle dans l’intervention psychosociologique

2015-2016 : La psychosociologie face aux anxiétés contemporaines

2014-2015 : Conflictualités et intervention psychosociologique

2013-2014 : Penser le cadre et le dispositif dans l’intervention psychosociologique

2013 : Actualité de la psychosociologie

2012 : Actualité de l’intervention psychosociologique

2011 : Les attentes et les atteintes de la démocratie

2010 : Programme 2010

2009 : Pratiques et recherches psychosociologiques

 

Le Café psychosocio

+

Le « Café Psychosocio » du CIRFIP est un lieu convivial d’échanges d’expériences et de réflexion collective entre professionnels sur nos façons de travailler et de vivre.

Il se déroule le Samedi après-midi  de 15h à 17h. La prochaine séance aura lieu au Cafe les Cent Kilos, au 2 Rue Folie Méricourt (métro St Ambroise). Mots clés : psychosociologie, échanges professionnels, ouvert, expérimental, mensuel, gratuit.

Prochaines dates : les 26 janvier, 23 mars, 11 mai, 21 septembre, et 16 novembre.

 

Objectifs :

– constituer un lieu convivial d’échanges d’expériences et de réflexion collective entre professionnels sur nos façons de travailler et de vivre,
– favoriser la connaissance mutuelle entre membres de l’association et/ou des personnes intéressées par celle-ci,
– aborder sous un angle psychosociologique les questions et les expériences professionnelles ou sociétales ou politiques des participants,
– pratiquer et expérimenter différentes modalités de travail,
– associer approches concrètes et réflexions théoriques, méthodologiques ou éthiques.

 

Dispositif :

– un groupe à la fois « ouvert » et organisé (différences avec un café philo),
– ces rencontres sont aussi « ouvertes » dans le sens où il est possible de venir de manière irrégulière et d’accueillir de nouvelles personnes à chaque séance,
– chacune commence par un tour de table avec des présentations succinctes de chacun (par rapport aux personnes venant pour la première fois) et, pour ceux le souhaitant en évoquant un sujet que la personne aimerait aborder au cours de la suite de la réunion,
– ensuite sont choisis et traités un ou deux thèmes parmi ceux proposés.
– le dernier quart d’heure est consacré à une mini-régulation sur la séance (« ce qu’on en a pensé ») et/ou à des échanges d’informations et à des suggestions diverses : lectures, rencontres, spectacles, sites internet, colloques,…

 

Méthodes : métissages psychosociologiques

Les méthodes utilisées sont variées et adaptées aux questions abordées :
– interviews collectives en forme d’échanges d’expérience associées à des éléments d’analyse de nos pratiques,
– débats sur un thème socio-politique et/ou philosophique,
– des démarches d’étude de problème, des séances de créativité ou des exposés sont aussi possibles.

Ce dispositif peut évoluer, par exemple :
– en programmant un sujet pour tout ou partie de la réunion suivante,
– telle ou telle question serait abordée par un sous-groupe se rencontrant par ailleurs.

 

Participation

Ces réunions sont ouvertes aux psychosociologues membres du CIRFIP, mais aussi aux proches de l’association. Si vous n’êtes pas membre du CIRFIP, nous vous demandons de contacter au préalable un des animateurs avant votre première venue au « Café Psychosocio ». Une certaine confidentialité et de la confiance mutuelle sont des conditions de réussite. Les participants respectent la règle de confidentialité habituelle dans la profession.

La participation est gratuite, sauf le prix de sa consommation à payer au serveur.

 

Animateurs

– Jamal LAMRANI, 06 80 17 69 39, jamal.lamrani@icloud.com
– Jean VINCENT, 06 37 96 18 76, jardinparis15@yahoo.fr

Pour télécharger le texte de présentation du Café Psychoscio :
Café Psychosocio du CIRFIP

 

Pour prendre connaissance de ce qui se passe dans les réunions du Café Psychosocio, vous pouvez consulter les documents suivants :
Liste des thèmes traités pendant les réunions 1 à 9
Les 30 thèmes abordés depuis 2011

 

Quelques comptes rendus des réunions :

Café Psychosocio cr séance 9
Café Psychosocio cr séance 10
Café Psychosocio cr séance 11
Café Psychosocio cr séance 16
Café Psychosocio cr séance 23

Cafe Psychosocio cr séance 52

Café Psychosocio cr séance 56

Café Psychosocio cr séance 61

CR Café Pyshcosocio du 27 Janvier 2018

 

Séminaires

+

Un séminaire « Recherche sur l’Etude et Résolution de Problème » est consacré à la présentation et à la discussion critique de cet ensemble théorique et méthodologique, en rapport avec la psychosociologie française et les métiers du conseil et de l’accompagnement.
Il est animé par Christian Michelot, et se présente en 12 séances, chaque fois introduites par une conférence d’une heure, suivie d’une discussion.

Dates des séances :
1 – Mardi 4 février 2014 : Problématisation du séminaire, La naissance de la Qualité : Shewhart, Deming
2 – Mardi 4 mars 2014 : Le Training Within Industry, L’Entraînement Mental
3 – Jeudi 3 avril 2014 : L’invention de la créativité
4 – Jeudi 15 Mai 2014 : L’étude de problème à EDF-GDF et le Training Within Industry
5 – Jeudi 26 juin 2014 : Le discours de la méthode de Guy Palmade

6 – Mardi 30 septembre 2014 : Conduites individuelles et groupales de résolution de problème
7 – Jeudi 6 novembre 2014 : Sens et information
8 – Mardi 9 décembre 2014 : La recherche-action participative
9 – Mardi 13 janvier 2015 : Demande et problème021
10 – Jeudi 12 février 2015 : Les méthodologies de l’action : conduite de projet ou résolution de problème ?
11 – Mardi 10 mars 2015 : Problème et changement
12 – Jeudi 9 avril 2015 : Modélisation ou problématisation

Le séminaire se déroulera de 18h à 20h15 à l’ESCP Europe (salle 2114). Les séances sont ouvertes à tous et gratuites.