Tout au long de l’année, le CIRFIP organise des rencontres ouvertes à tous. N’hésitez pas à vous joindre à nous.

Colloques de la Nouvelle Revue de Psychosociologie

+

La prochaine matinée de colloque présentera le numéro 24 de la Nouvelle Revue de Psychosociologie, intitulé « les anxiétés contemporaines ».

Inscription ici, de préférence avant le 5 Mars.

 

Nous désignons par « anxiétés contemporaines » le malaise éprouvé par plusieurs sujets à propos d’évènements sociaux vécus comme porteurs de dangers incontrôlables : les attentats terroristes, les dérèglements climatiques, les détresses liées à la précarisation, à l’exil ou à l’exclusion, les dérégulations de la vie économique, les manipulations du génome humain ou les dangers de l’intelligence artificielle…Ces différentes sources d’anxiété entrent en résonnance les unes avec les autres, mettant le sujet à l’épreuve de son impuissance et de sa culpabilité.

D’un côté, l’anxiété peut être considérée comme un invariant anthropologique qui n’a rien de spécifiquement contemporain, de l’autre, les objets entre lesquels elle circule disent le contemporain : comment penser cette relation psycho-sociologique.

Une lecture du contemporain à partir de l’affect de l’anxiété permet-elle de saisir ce que l’époque et ses circonstances particulières impriment en nous en tant que sujets sociaux ? Les manières dont nous faisons société traduisent-elles les anxiétés spécifiques par lesquelles les époques se différencient ?

Ce colloque mettra tout d’abord en dialogue une approche historique et une approche psychanalytique des anxiétés puis nous ouvrirons la réflexion à l’action et aux efforts des collectifs sociaux pour penser, transformer ces situations anxiogènes et reprendre l’initiative. Nous nous attacherons en particulier à explorer les voies par lesquelles les acteurs sociaux tentent de répondre aux dérèglements climatiques et environnementaux.

 

Le colloque aura lieu Samedi 24 Mars 2018, de 9h à 13h, à l’ESCP Europe, 79 Av. de la République à Paris. Une participation sur place est prévue, de 10 € (5€ pour les étudiants, personnes en recherche d’emploi et Cirfipiens).

 

Programme détaillé : NRP24- Programme Colloque Anxietes Contemporaines

 

Pour vous inscrire, de préférence avant le 5 Mars, voir le formulaire en cliquant ici. Cette inscription est nécessaire en amont du colloque. Merci de vous munir d’une pièce d’identité pour l’accès sur place.

 

En cas de difficulté, nous contacter par email : colloque-nrp@cirfip.org

 

 

Colloques précédents :

Vous pouvez retrouver ici (au format .zip) les programmes des colloques de présentation pour les revues n°5 à 20.

Et ici le programme du colloque de 2009 : Un demi-siècle de psychosociologie, héritages et perspectives

 

Les conférences du CIRFIP

+

Cycle 2018 : La transmission dans l’intervention psychosociologique, entre ruptures et continuités

Inscrivez-vous la conférence du 7 Février en cliquant ici.

La mise en œuvre ou l’accompagnement du changement constitue un axe majeur de l’intervention psychosociologique qui a soutenu longtemps des transformations sociales considérées comme des progrès. L’innovation tend à remplacer le progrès et le changement se caractérise de plus en plus dans les champs technologique, économique et politique comme une recherche de rupture ignorant les continuités sociales qui s’expriment en termes d’identité collective et individuelle, de métier, de valeurs… Dans ce contexte, la préoccupation pour la transmission comme succession des individus dans le temps apparaîtrait même comme conservatrice.

Pourtant, le thème de la transmission s’est imposé peu à peu pour saisir ce qui malgré tout insiste et persiste à travers les aléas des liens intergénérationnels. La transmission reste une dimension essentielle de la formation du sujet au niveau familial comme au niveau institutionnel, à l’école, dans les collectifs de travail ou dans l’espace public et politique.

Quelle est la place de la transmission dans les différentes sphères de l’activité sociale et quelles sont les conséquences sur les manières de travailler, d’éduquer ou de s’organiser ? Que peut-on dire des fonctions que l’intervention psychosociologique remplit dans ce contexte, auprès des publics et dans les institutions ? Quel rôle le psychosociologue est-il amené à prendre par rapport à cette dimension ? Constitue-t-elle ou non un point d’attention ou un objet de l’intervention psychosociologique ?

La question touche aussi directement la psychosociologie comme pratique et champ de réflexion entre nouveaux venus et intervenants expérimentés. Dans quels lieux et selon quelles modalités relationnelles et institutionnelles se transmet-elle ?

 

De 18h30 – 20h30 à l’ESCP Europe, 79 Avenue de la République, 75011 PARIS – Métro Saint Maur.

L’entrée aux conférences est gratuite sur réservation. Nous devons établir une liste nominative des participants. Un lien d’inscription est accessible sous le titre de la prochaine conférence.

Pour télécharger le programme, cliquer ici. 

 

7 février 2018 : Processus de transmission et entre générations dans une entreprise industrielle : connaissance, communauté, conflictualité.

Inscrivez-vous à cette conférence en cliquant ici.

Une réflexion sur les enjeux et sur les conditions des processus de transmission au travail entre générations sera présentée sur la base d’une recherche sur l’intégration des jeunes embauchés dans une entreprise industrielle. La transmission peut être envisagée comme une scène intersubjective, groupale et institutionnelle où se joue l’accès au collectif de travail en tant que détenteur des savoirs et porteur d’un rapport à l’outil de travail. Mais elle est aussi le lieu d’un conflit où s’affrontent différentes manières de comprendre le savoir et l’activité de connaître qui touchent directement les conditions de l’investissement subjectif et les relations entre générations. On interrogera à partir de là les tensions qui pèsent plus largement sur la transmission aujourd’hui pour ouvrir aux questions du cycle de cette année.

 

David Faure, Psychosociologue, Centre Esta, LCSP Paris 7 Denis-Diderot

 

7 mars 2018 : Brutalisation des rapports sociaux dans l’Histoire & traumatismes collectifs. Transmission de la violence ou espaces de passages et d’échanges de récits créateurs d’humanité ?

A partir de l’ouvrage collectif et pluridisciplinaire Violences entre générations. Transformation ou répétition, Paris, Le Manuscrit (2017), issu d’un colloque international organisé en 2013 en Nouvelle-Calédonie, trois de ses co-auteurs rendront compte de leurs investigations concernant la transmission des violences sociales et psychiques entre générations. Ils interrogent la tendance à la répétition des violences et des souffrances, notamment générées par la brutalité des rapports sociaux prenant racine dans des crises et des reconfigurations sociétales ou politiques qui se succèdent. Ces changements bruts font traces dans les psychés de chaque personne. Un travail de pensée ou de culture permet que les transmissions constructives et créatrices opèrent entre les générations sans quoi ce qui se transmet condamne à la répétition en enfermant dans un processus mortifère.

 

Lucien HOUNKPATIN, psychanalyste, Centre Georges Devereux ; Isabelle MERLE, historienne, Chargée de recherche – CNRS
CREDO (UMR 7308)
Université Aix-Marseille ; André SIROTA psychanalyste groupal, professeur émérite, Université Paris Nanterre.

 

5 avril 2018 : Transmission et construction de la professionnalité en travail social et en psychosociologie

A partir d’une expérience de plus de trente ans dans le secteur social à des places aussi différentes que formateur, consultant-intervenant, dirigeant d’institut de formation, François Lochot présentera une réflexion sur les évolutions dans la transmission de la professionnalité au sein du secteur social. Il s’agira de montrer sa continuité, ses différentes ruptures socio-historiques et d’interroger le sens dont elles semblent porteuses aux niveaux sociétal, institutionnel et professionnel. Cette exploration amènera à questionner aussi la contribution des psychosociologues très présents dans ce secteur, et la place de la psychosociologie dans la transmission des métiers du social. Cette perspective conduit aussi à s’interroger en retour sur la transmission chez les psychosociologues aujourd’hui.

 

François Lochot, Psychosociologue, docteur en psychologie sociale, ancien dirigeant d’Institut de formation travail social

 

15 mai 2018 : Transmettre le sens de la transmission ? Un dispositif d’intervention chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France

L’intention de cette conférence est, au travers de différents témoignages situés au croisement des pratiques traditionnelles du compagnonnage (entendu comme  « Réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier »), et de la mise en œuvre d’un  dispositif expérimental visant à répondre à la problématique sociétale du maintien des seniors dans l’emploi (notamment au travers d’actions de transmission), de s’interroger sur :

  • la place de la transmission dans les pratiques des entreprises des métiers « dits manuels » et les conséquences sur les manières de travailler et de s’organiser ;
  • la posture du compagnon, expert métier ayant vécu la transmission compagnonnique traditionnelle, devenant intervenant chargé d’aider les entreprises à mettre en œuvre des actions de transmission.

Catherine Fourcade, Chargée de mission FSE Experts métiers ; Yannick Patient, Compagnon, Responsable de l’Institut de la transmission aux Compagnons du Devoir et du Tour de France

 

12 Juin 2018 : Transmettre la psychosociologie – table ronde

Pour conclure le cycle de conférences, nous proposons d’ouvrir la réflexion sur la transmission de la psychosociologie comme discipline, métier et comme responsabilité institutionnelle sous la forme d’une table ronde en deux temps portant sur :

  • les lieux et institutions de la transmission du « corpus » de savoirs et des pratiques professionnelles, en s’interrogeant sur leur pluralité (formations universitaires et extra-universitaires, lieux et réseaux de professionnalisation,…) et leur fonctions pour les « jeunes » psychosociologues,
  • la transmission et le passage de relais entre générations de psychosociologues du point de vue des places et responsabilités institutionnelles, dans les structures professionnelles de conseil d’intervention ou de formation.

Pour cette table ronde, nous comptons vivement sur les participants pour représenter et mettre en débat la diversité des expériences et des institutions qui ne pourront toutes être présentes à la table proprement dite…

 

Avec Jacques Bineau, Benjamin Cartron, Florence Giust-Desprairies, Camille Jacquet, Antoine Raveneau, … La table ronde sera animée par David Faure et Ariane Le Jeune

 

Coordination : David Faure, Ariane Lejeune

 

 

 Programmes des cycles précédents :

2017 : La dimension institutionnelle dans l’intervention psychosociologique

2015-2016 : La psychosociologie face aux anxiétés contemporaines

2014-2015 : Conflictualités et intervention psychosociologique

2013-2014 : Penser le cadre et le dispositif dans l’intervention psychosociologique

2013 : Actualité de la psychosociologie

2012 : Actualité de l’intervention psychosociologique

2011 : Les attentes et les atteintes de la démocratie

2010 : Programme 2010

2009 : Pratiques et recherches psychosociologiques

 

Le Café psychosocio

+

Le « Café Psychosocio » du CIRFIP est un lieu convivial d’échanges d’expériences et de réflexion collective entre professionnels sur nos façons de travailler et de vivre.

Il se déroule un Samedi après-midi par mois, de 14h30 à 16h30. La prochaine séance aura lieu au Cafe les Cent Kilos, au 2 Rue Folie Méricourt (métro St Ambroise). Mots clés : psychosociologie, échanges professionnels, ouvert, expérimental, mensuel, gratuit.

Prochaines dates : les 27 janvier, 24 mars, 26 mai, 22 septembre et 17 novembre !

 

 

Objectifs :

– constituer un lieu convivial d’échanges d’expériences et de réflexion collective entre professionnels sur nos façons de travailler et de vivre,
– favoriser la connaissance mutuelle entre membres de l’association et/ou des personnes intéressées par celle-ci,
– aborder sous un angle psychosociologique les questions et les expériences professionnelles ou sociétales ou politiques des participants,
– pratiquer et expérimenter différentes modalités de travail,
– associer approches concrètes et réflexions théoriques, méthodologiques ou éthiques.

 

Dispositif :

– un groupe à la fois « ouvert » et organisé (différences avec un café philo),
– ces rencontres sont aussi « ouvertes » dans le sens où il est possible de venir de manière irrégulière et d’accueillir de nouvelles personnes à chaque séance,
– chacune commence par un tour de table avec des présentations succinctes de chacun (par rapport aux personnes venant pour la première fois) et, pour ceux le souhaitant en évoquant un sujet que la personne aimerait aborder au cours de la suite de la réunion,
– ensuite sont choisis et traités un ou deux thèmes parmi ceux proposés.
– le dernier quart d’heure est consacré à une mini-régulation sur la séance (« ce qu’on en a pensé ») et/ou à des échanges d’informations et à des suggestions diverses : lectures, rencontres, spectacles, sites internet, colloques,…

 

Méthodes : métissages psychosociologiques

Les méthodes utilisées sont variées et adaptées aux questions abordées :
– interviews collectives en forme d’échanges d’expérience associées à des éléments d’analyse de nos pratiques,
– débats sur un thème socio-politique et/ou philosophique,
– des démarches d’étude de problème, des séances de créativité ou des exposés sont aussi possibles.

Ce dispositif peut évoluer, par exemple :
– en programmant un sujet pour tout ou partie de la réunion suivante,
– telle ou telle question serait abordée par un sous-groupe se rencontrant par ailleurs.

 

Participation

Ces réunions sont ouvertes aux psychosociologues membres du CIRFIP, mais aussi aux proches de l’association. Si vous n’êtes pas membre du CIRFIP, nous vous demandons de contacter au préalable un des animateurs avant votre première venue au « Café Psychosocio ». Une certaine confidentialité et de la confiance mutuelle sont des conditions de réussite. Les participants respectent la règle de confidentialité habituelle dans la profession.

La participation est gratuite, sauf le prix de sa consommation à payer au serveur.

 

Animateurs

– Jamal LAMRANI, 06 80 17 69 39, jamal.lamrani@icloud.com
– Jean VINCENT, 06 37 96 18 76, jardinparis15@yahoo.fr

Pour télécharger le texte de présentation du Café Psychoscio :
Café Psychosocio du CIRFIP

 

Pour prendre connaissance de ce qui se passe dans les réunions du Café Psychosocio, vous pouvez consulter les documents suivants :
Liste des thèmes traités pendant les réunions 1 à 9
Les 30 thèmes abordés depuis 2011

 

Quelques comptes rendus des réunions :

Café Psychosocio cr séance 9
Café Psychosocio cr séance 10
Café Psychosocio cr séance 11
Café Psychosocio cr séance 16
Café Psychosocio cr séance 23

Cafe Psychosocio cr séance 52

Café Psychosocio cr séance 56

Café Psychosocio cr séance 61

CR Café Pyshcosocio du 27 Janvier 2018

 

Séminaires

+

Un séminaire « Recherche sur l’Etude et Résolution de Problème » est consacré à la présentation et à la discussion critique de cet ensemble théorique et méthodologique, en rapport avec la psychosociologie française et les métiers du conseil et de l’accompagnement.
Il est animé par Christian Michelot, et se présente en 12 séances, chaque fois introduites par une conférence d’une heure, suivie d’une discussion.

Dates des séances :
1 – Mardi 4 février 2014 : Problématisation du séminaire, La naissance de la Qualité : Shewhart, Deming
2 – Mardi 4 mars 2014 : Le Training Within Industry, L’Entraînement Mental
3 – Jeudi 3 avril 2014 : L’invention de la créativité
4 – Jeudi 15 Mai 2014 : L’étude de problème à EDF-GDF et le Training Within Industry
5 – Jeudi 26 juin 2014 : Le discours de la méthode de Guy Palmade

6 – Mardi 30 septembre 2014 : Conduites individuelles et groupales de résolution de problème
7 – Jeudi 6 novembre 2014 : Sens et information
8 – Mardi 9 décembre 2014 : La recherche-action participative
9 – Mardi 13 janvier 2015 : Demande et problème021
10 – Jeudi 12 février 2015 : Les méthodologies de l’action : conduite de projet ou résolution de problème ?
11 – Mardi 10 mars 2015 : Problème et changement
12 – Jeudi 9 avril 2015 : Modélisation ou problématisation

Le séminaire se déroulera de 18h à 20h15 à l’ESCP Europe (salle 2114). Les séances sont ouvertes à tous et gratuites.